La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

En 1978, voyant ce patrimoine exceptionnel dans la région, voué à l'abandon et à une destruction complète, quelques habitants d'Havré se groupent et fondent en 1979, une asbl "Les Amis du Château des Ducs d'Havré" : ils vont le sauver du désastre.

Les lieux qu'ils découvrent les plongent dans une désolation totale :

 




Armés de leur enthousiasme, de leur courage et de modestes moyens techniques, les pionniers déblaient, dégagent. Des collaborateurs bénévoles se joignent à eux. Des camps de vacances sont organisés auxquels participent notamment des étudiants américains logés chez l’habitant. Grâce à des aides publiques et privées, relayées par la mobilisation de tous les acteurs de l’entreprise, les efforts de consolidation et de rénovation se poursuivent.

La tâche est longue et ardue.  Grâce à l'aide de la Région Wallonne, très vite l'asbl engage de la main-d'oeuvre et les travaux peuvent se poursuivre de façon plus intense.

Quelques photos montrent l'évolution de sa restauration depuis 1979.

 

 Pierres et briques sont triées, classées, répertoriées.

 


 
Les châtelets d'entrée sont restaurés




 Le pont d'accès est de nouveau praticable



 
   

La salle d'armes est dégagée et l'escalier d'honneur réaménagé

 


 
 

  Les murs et la cheminée de la salle d'armes sont remontés




 
 Les façades extérieures côté cour et douves sont restaurées

   





Les salles de la tour des gardes sont remises à neuf, ici la salle du rez-de-chaussée

   





Sans parler des réfections de la tour des hôtes, de la chapelle, des cuisines, de la chambre des ducs, de la tour d'Enghien,  ...









En 2002, un état sanitaire des bâtiments est établi, mettant en évidence les priorités de restaurations.
C'est sur cette base que les travaux de plus grande envergure sont entamés.

Pour ces projets, l'asbl est activement épaulée par :

  • Le Service Public de Wallonie:
    • l'IPW, Institut du Patrimoine Wallon
    • la DGATLP, Direction Générale de l'Aménagement du Territoire, du Logement et du Patrimoine, Div. Du Patrimoinre, Dir. de la Restauration de Namur
  • la Commission Royale des Monuments, Sites et Fouilles
  • la Province de Hainaut
  • la Ville de Mons.

En 2005, un premier certificat de patrimoine est accordé pour la pose d'une dalle couvrant la salle d'Armes et l'aile Anne de Lorraine, les travaux sont réalisés en 2005/2006 mais les finitions intérieures ne sont pas encore terminées.

Coût total des travaux : 231 860 €

Subventions :

- Région Wallonne : 

- Province de Hainaut 

- Ville de Mons   

 

173 830 €

 35 000 €

   7 366 €

 

 

 

 

 

   
   







En 2008, les premières réunions de préparation d'un nouveau certificat de patrimoine se tiennent avec pour objectif la restauration de la tour d'Enghien véritable fleuron du site.

En août 2012, un deuxième certificat de patrimoine est accordé portant sur la restauration et la réaffectation de la Tour d'Enghien.  A terme, la tour restaurée est destinée à accueillir une bibliothèque visitable sur demande par le public.  Celle-ci hébergera un Fonds d'ouvrages/archives reçu en legs, le "Fonds Emile Poumon" (historien originaire de la région et qui a rédigé de nombreux ouvrages et articles sur le patrimoine wallon).


Les travaux visent la restauration des différents niveaux de la tour et de sa toiture.

La 1ère phase a débuté en avril 2014, pour se terminer en décembre 2015: gros œuvre fermé: reconstruction de la partie effondrée de la tourelle d’escalier (sommet) et du pignon du corps de logis jouxtant la tour, rénovation de la toiture du bulbe, menuiseries extérieures.

 

 

 Montant total des travaux

617.342,57 € HTVA

Participation financière :

 

Service Public de Wallonie

80 %

ASBL   

20 %



 

   
1926 2014 Aujourd'hui